Prix de l’énergie : la magie du circuit court

Il y a aujourd’hui peu de doute : les prix de l’énergie continueront à battre des records encore pas mal de temps. Pour atténuer cette hausse des prix, COCITER a une solution : le circuit court.

Les coopératives de production (dont Ferréole) qui voient leurs revenus augmenter, ont décidé volontairement de diminuer leur prix de vente à COCITER. Résultat : dès ce début d’année, COCITER a pu baisser progressivement ses tarifs pour les clients-coopérateurs récents qui ont un contrat à prix variable. Pour rappel, depuis la forte hausse des prix de marché, COCITER propose uniquement des contrats à prix variables ; les clients qui ont encore un contrat à prix fixe sont protégés de la hausse des prix jusqu’à la reconduction de leur contrat. A ce moment, COCITER leur proposera aussi un contrat à prix variable avec un tarif avantageux. Des prix favorables et plus stables pour tous ses clients, c’est l’objectif de COCITER. C’est ça, la magie du circuit court !

COCITER ne peut-il pas échapper à cette hausse généralisée des prix, puisqu’il achète son électricité exclusivement auprès des coopératives locales ? Comme nous l’expliquions dans notre dernière Lettre d’info, pour pouvoir vendre son électricité à ses clients, COCITER doit auparavant passer par un « équilibreur » indépendant. Équilibrer l’électricité consiste à s’assurer qu’à tout moment le volume prélevé sur le réseau pour les consommations des clients est couvert par un volume équivalent d’électricité injectée dans le réseau par les producteurs. Ces prestations se font en tenant compte des prix du marché. Si COCITER ne veut pas vendre à perte, il doit lui aussi tenir compte des prix du marché.

Category: Newsletter · Tags:

Comments are closed.

Agenda

Agenda

Découvrez l’entièreté de nos futurs évènements et rencontres sur cette page!